Camille de Peretti « Petits arrangements avec nos cœurs »

image

Un premier amour. Le temps passe. Ils se retrouvent. Ils s’aiment et puis vient l’ennui… et viennent « les petits arrangements pour ne pas affronter la réalité de la situation ». Un dernier road trip aux États-Unis. La séparation, mais est-ce parce qu’on ne peut plus vivre avec quelqu’un qu’on sait comment vivre sans lui? Un roman très personnel

Citations

– Une lettre de rupture se conjugue au passé et se termine au présent, mais jamais au conditionnel.

– J’apprends que la douleur n’est pas un processus rectiligne, croissant ou décroissant. Elle est une vague, avec des pics, des creux, des éclaboussures.

– la vie n’est pas une comédie romantique.

– Est-ce que l’amour ça finit? Est-ce parce qu’on ne sait plus vivre avec un homme qu’on saura pour autant comment vivre sans lui?

– Nos mots sont des masques.

–  » I will love you for as long I know what love is. » L’amour s’assortit toujours de promesses. Une rupture est un parjure.

– Les mots sont les pires hypocrites car ils masquent, immanquablement.

– Les souvenirs vibrants sont si rares et vibrent si petitement avec le temps.

– Heureusement qu’il y a les mots et les livres, les phrases et les virgules. J’écris.

– Le plus dur n’est pas d’accepter la perte, c’est d’accepter l’oubli.

Camille de Peretti « Petits arrangements avec nos cœurs » Stock, 231p.

Note: 4/5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s