Jean-Noël Liaut « Elle, Edmonde »

Quatrième de couverture

Elle, c’est Edmonde Charles-Roux. Résistante, grande amoureuse, écrivain à succès, prêtresse de la mode, croisée socialiste, présidente de l’académie Goncourt, égérie d’un groupe de rap… Une femme aux mille vies, passionnée et engagée, romanesque en diable. Née en 1920, fille d’un ambassadeur à Rome auprès du Saint-Siège, elle est élevée dans des palais italiens, au milieu des artistes, des princes et des papes. Elle semble promise à une vie bien rangée. Mais en 1940, elle s’engage comme infirmière-ambulancière, avant de rejoindre la clandestinité. À la Libération, cette caporal-chef de la Légion étrangère, décorée de la croix de guerre, devient journaliste à Elle, puis révolutionne Vogue. Son premier roman obtient le prix Goncourt. De Gaulle lui confiera : « Madame, vous votez mal mais vous écrivez bien. » Grande bourgeoise aimantée par les marginaux, elle devient la muse d’écrivains célèbres, de peintres et de photographes d’avant-garde. C’est aussi une féministe qui ne craint pas les diables macho. Avec Gaston Deferre, le flamboyant maire de Marseille, ministre de l’Intérieur de Mitterrand, elle forme un couple légendaire qui navigue entre les ors de la République et le monde ouvrier, les bals du gotha et la fête de l’Huma. Rebelle, courageuse, pétrie de désirs, de talents et de contradictions, Edmonde assume tout. Une femme libre, tout simplement.

Mon avis

Le parcours d’une femme qui fut infirmière et résistante pendant la 2 ème guerre mondiale, journaliste et directrice de Vogue, nègre de Maurice Druon, écrivain, présidente de l’Académie Goncourtet l’épouse d’un homme politique.

Citations

– Voici un soupir pour ceux qui m’aiment,/ Un sourire pour ceux qui me haïssent;/ Et, quel que soit le ciel au-dessus de ma tête,/ Voici un coeur prêt pour tout destin  Lord Byron

– « Lire est simplement ma façon de visiter le monde en son essence même; d’apprendre à connaître ses semblables en leur âme et leur sang; de me faire enfin des amis parmi des personnages dont les charmes et les traits attachants ne sont souvent que de brillants commentaires sur le caractère de leurs auteurs » Edmonde Charles-Roux

– Peut-on de nos jours garder son calme quand on a du coeur? Tolstoi « Guerre et paix » – livre préféré d’Edmonde Charles-Roux

– Quand on lit une biographie, on la compare beaucoup à sa propre vie. Virginia Woolf « Journal » -2 septembre 1929

– Madame, vous votez mal, mais vous écrivez bien . De Gaulle à Edmonde Charles-Roux

Note: 4/5

Allary édit., 2017, 206p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s