Catherine Barreau « L’escalier »

Quatrième de couverture

Ils sont trois, Rita, Georges et Jean-Charles. Ils n’ont à priori rien en commun et pourtant ils vont partager pendant de longues heures une expérience inattendue : se retrouver blosués dans la cage d’escalier d’un bâtiment administratif à Namur. Trois individus pris dans la nasse, et qui ne comprennent pas ce qui a bien pu se passer au-dehors pour les coincer de la sorte. Il va falloir s’apprivoiser et, surtout, survivre. Trois personnages en quête d’une issue et d’un destin.

Mon avis

Un court roman qui met en scène trois personnages qui n’ont rien en commun, et qui se retrouvent confinés dans une cage d’escalier et se demandent ce qui s’est passé dehors. Un joli roman intrigant et inattendu.

Citations

– (incipit) Il les a entendus se saluer: au revoir? Bon week-end, à lundi. Des déplacements dans le couloir, des blagues, les mêmes chaque vendredi.

Note: 3,5/5

Weyrich Edition, Plumes du coq, 136p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s