Barbara Lecompte « L’encrier de madame de Sévigné »

Quatrième de couverture

Un mystérieux bureau chinois conservé dans un hôtel particulier du Marais, un manoir en Bretagne, un château en Provence et un trésor qui a traversé les siècles, la correspondance de madame de Sévigné. Fascinante marquise ! Nous la suivons, nous la devinons, arrimée à son écritoire, tour à tour profonde et drôle, mère inquiète, abusive, mais épistolière infatigable. Aussi friande de lectures au coin du feu que d’invitations royales, elle se révèle entre les pleins et les déliés de ses lettres autographes à la saveur incomparable. Barbara Lecompte ressuscite la marquise, dans une biographie originale, empruntant des chemins de traverse semés de plumes apprêtées et d’encriers de voyage.

Mon avis 

Par le biais de son bureau chinois et de son encrier, l’auteur nous parle de Madame de Sévigné. On l’imagine, assise à ce bureau, écrivant à sa fille ou à son cousin, passant des heures, plume à la main. Et c’est tout l’univers de cette épistolière qui est recréé et revit. Une biographie originale, qui part de détails pour dévoiler la personnalité du personnage! Et l’auteur nous transmet sa fascination pour ce bureau- secrétaire!

Citations

– Elle parfumait son papier et usait une quantité incroyable de plumes, des litres d’encre. À son écritoire, tour à tour amusée, triste ou taquine, elle se laissait guider par ses pensées. Libre.  (incipit) 

Note: 4/5

Arléa, 2017, 136p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s