Léa Wiazemski « Le bruit du silence »

Quatrième de couverture 

Laure, une jeune artiste peintre d’une trentaine d’années, ne s’est jamais entendue avec son père, un écrivain misanthrope qui vit en reclus. Loin de les rapprocher, la mort de sa mère a creusé davantage encore le gouffre affectif qui les sépare. Aussi, quand une violente chute de neige contraint Laure à passer la nuit chez lui, appréhende-t-elle ce tête-à-tête qu’ils n’ont jamais eu. À moins que cette nuit de tempête soit l’occasion pour ces âmes en perdition de baisser leur garde et de trouver enfin la paix ?

Mon avis

Ce très, très joli roman raconte une nuit de tempête de neige qui va changer la vie d’un père et de sa fille, ainsi que celle de toutes les personnes qui gravitent autour d’eux. Une histoire émouvante sur les relations père-fille, sur la fragilité des êtres, leurs blessures, les non-dits et la difficulté d’affronter la perte. Le tout servit par une écriture épurée et efficace qui touche le lecteur et donne envie de courir acheter le premier livre de cet auteur. À lire!

Citations

Une fatigue immense lui tombe sur les épaules. Les mains serrées sur le volant, Laure regarde la neige recouvrir le pare-brise. La nuit qui l’enveloppe est silencieuse et froide; les arbres sur le bord de la route semblent se coucher sous le poids de la neige. Ils lui donnent l’impression de main décharnées prêtes à se refermer sur elle. (Incipit)

Note: 4,5/5

Michel Lafon, 2017, 222p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s