Karine Lambert  « Eh, bien dansons maintenant ! »

Quatrième de couverture 

Elle aime Françoise Sagan, les éclairs au chocolat, écouter Radio Bonheur et fleurir les tombes. Il aime la musique chaâbi, les étoiles, les cabanes perchées et un vieux rhinocéros solitaire. Marguerite a toujours vécu dans l’ombre de son mari. Marcel a perdu celle qui était tout pour lui. Leurs routes se croisent, leurs cœurs se réveillent. Oseront-ils l’insouciance, le désir et la joie ? Karine Lambert signe un roman lumineux sur la fragilité et l’ivresse d’une histoire d’amour à l’heure où l’on ne s’y attend plus.
Mon avis

Ce livre est une « parenthèse enchantée  » Un petit moment de douceur et de tendresse. Cette histoire émouvante et pleine d’espoir crie que l’amour n’a pas d’âge. 

Citations

– Le regard des autres la redéfinit.

– Les chagrins d’enfance nous collent à la peau. 

– Le bonheur est plus bruyant quand il est partagé.

– L’univers rétrécit mais pas le cœur. 

– Les joies, les drames, on ne maîtrise rien. Les images s’entrechoquent, le meilleur et le pire se conjuguent. 

– On ne refuse pas la chance. 

– La vie quelquefois peut-être magique et fragile, cela aussi elle l’ignorait. 

– et si c’était une parenthèse enchantée, un bonbon au goût délicieux qui aura fondu trop vite, un mirage?

– Les solitudes se croisent mais ne s’apaisent pas. 

– Certaines rencontres vous accompagnent pour le restant de vos jours. 

– Il y a des portes qu’il vaut mieux laisser fermées. 

Note: 4/5
Livre de poche, 2017, 215p. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s