Léa Wiazemsky « Le vieux qui déjeunait seul »

Quatrième de couverture 

Tous les lundis à midi et demi, elle le voit s’installer à la table 10 et commander son boeuf-carottes, derrière ses verres fumés. Qui est donc ce vieil homme pour lequel Clara, la serveuse, sent d’emblée une tendresse infinie ? Leurs deux solitudes, silencieuses et meurtries, se sont déjà reconnues. Elle, étouffée par une histoire qui la hante, lui, prisonnier d’un passé qui l’isole, s’échangeront les mots qu’il faut, les pardons qu’ils attendent, le plaisir de l’instant – une amitié pour la vie et le bonheur en héritage…

Mon avis

Une jeune fille hors de son temps avec un secret, un vieil homme au terrible passé, une belle amitié va naître. Ils aiment la littérature, Trenet… 

Un livre touchant, sensible et attendrissant. À découvrir!

Extraits

– Comme tous les lundis, je l’attends. (incipit)

– À chaque jour son style et son histoire. 

– Le bonheur, cela se décide, Clara! Tu le portes en toi comme le plus beau cadeau que la vie t’a donné. C’est à toi de le semer et de le faire pousser. Lorsque tu as trouvé la graine, tu dois la protéger, lui donner un peu d’eau, elle grandira et prendra de la place, tu n’auras alors tien d’autre à faire que jouir de sa beauté.

Note: 4/5
Pocket, 2017, 147p.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s