Silvia Baron Supervielle « Chant d’amour et de séparation « 

Quatrième de couverture 

À partir de son expérience personnelle (la décision, prise dans sa jeunesse, de quitter son Argentine natale pour s’établir en France et y écrire une grande partie de son œuvre en français), l’auteur nous engage dans une méditation sur le thème de la séparation et de l’éloignement. Nombreux sont les sujets abordés (la poésie, la traduction, le visible et l’invisible, le temps, la foi en Dieu, l’amitié et l’admiration que l’auteur porte à Jacqueline Risset), divers les angles et les points de vue, mais unique et vibrante la «voix» de l’auteur qui nous invite à partager le cœur de ses pensées et de ses réflexions. Un livre tout d’intelligence et de sensibilité.

Mon avis

Un livre poétique et inspiré sur l’amour et la séparation, mais aussi sur la poésie, les lettres de Madame de Sévigné, la traduction, et Jacqueline Risset. De cet auteur, j’avais adoré « Lettres à des photographies », il y a quelques années. 

Extraits 

– Or tous les poèmes sont des poèmes d’amour, même si on parle d’autre chose. 

– L’affection est un battement contre l’oubli: il agit malgré nous, malgré le temps et les disparitions.

– Lettres. J’écris une lettre de mes murmures, mes marques, mes silences. 

— J’écris un seul livre; il change d’aspect mais on le reconnaît. Le sujet varie et pourtant c’est le même.

– L’écriture fabrique son rêve et, à mesure qu’elle se dessine, le souvenir caché fait surface. 

Note: 3,5/5

Gallimard, 2017, 146p.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s