Un été avec la poésie (37)

🇬🇧 Bright Star

Bright star! would I were steadfast as thou art –

   Not in lone splendour hung aloft the night,

And watching, with eternal lids apart,

   Like Nature’s patient sleepless Eremite,

The moving waters at their priestlike task

   Of pure ablution round earth’s human shores,

Or gazing on the new soft fallen mask

   Of snow upon the mountains and the moors –

No – yet still steadfast, still unchangeable,

   Pillow’d upon my fair love’s ripening breast,

To feel for ever its soft fall and swell,

   Awake for ever in a sweet unrest,

Still, still to hear her tender-taken breath,

And so live ever—or else swoon to death.


🇫🇷Brillante étoile 

Brillante étoile! Que ne suis-je comme toi immuable,

Non seul dans la splendeur tout en haut de la nuit,

Observant, paupières éternelles ouvertes,

De la nature patient ermite sans sommeil,

Les eaux mouvantes dans leur tâche rituelle,

Purifier les rivages de l’homme sur la terre,

Ou fixant le nouveau léger masque jeté

De la neige sur les montagnes et les landes –

Non – mais toujours immuable, toujours inchangé,

Reposant sur le beau sein mûri de mon amour,

Sentir toujours son lent soulèvement,

Toujours en éveil dans un trouble exquis,

Encore son souffle entendre, tendrement repris,

Et vivre ainsi toujours-ou défaillir dans la mort. 

JOHN KEATS

(Finsbury Pavement 1795 – Rome 1821)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s