Un été avec la poésie (51)

Reflets


Sous l’eau du songe qui s’élève,

Mon âme a peur, mon âme a peur!

Et la lune luit dans mon cœur,

Plongé dans les sources du rêve.
.

Sous l’ennui morne des roseaux,

Seuls les reflets profonds des choses,

Des lys, des palmes et des roses,

Pleurent encore au fond des eaux.
.

Les fleurs s’effeuillent une à une

Sur le reflet du firmament,

Pour descendre éternellement

Dans l’eau du songe et de la lune.

MAURICE MAETERLINCK

(Gand 1862 – Nice 1949)

« Serres chaudes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s