Un été avec la poésie (52)

Ce soir et cette rose


Près de toi j’ai passé tant d’heures,

d’instants élus,

et près de toi jamais une heure

ne m’a déçu :

pour toi j’ai choisi tant de fleurs,

avec toi, tel

l’abeille, j’en ai bu le miel,

avec toi. Mais

jamais heure ne fut plus belle,

plus triste aussi

au moment du départ que celle

où j’entendis

ce soir-là, se parler nos âmes

dans le secret.

Jamais plus douce fleur par toi

cherchée, élue,

que celle qui brillait sur toi,

par moi reçue.

Bien que pour toi, bien que pour moi,

toutes les heures

qui passent entre toi et moi

trop tôt se meurent,

bien que pour toi, bien que pour moi,

rare et choisie

cette rose venant de toi

sera flétrie.

Pourtant mon cœur, tant qu’il vivra,

de ces trois choses

verra l’image : toi, ce soir

et cette rose.

GUIDO GEZELLE

(Bruges 1830 – Bruges 1899)


(Maison de Guido Gezelle à Bruges/Brugge, Rolweg 64 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s