Philippe Besson « Un personnage de roman »

Quatrième de couverture 

« Je connaissais Emmanuel Macron avant qu’il ne se décide à se lancer dans l’aventure d’une campagne présidentielle. Et quand il m’a exprimé son ambition d’accéder à l’Élysée, j’ai fait comme tout le monde : je n’y ai pas cru.

J’ai pensé : ce n’est tout simplement pas possible.

Pourtant, au fil des mois, au plus près de lui, de son épouse Brigitte et de son cercle rapproché, sur les routes de France comme dans l’intimité des tête-à-tête, j’ai vu cet impossible devenir un improbable, l’improbable devenir plausible, le plausible se transformer en une réalité.

C’est cette épopée et cette consécration que je raconte. Parce qu’elles sont éminemment romanesques et parce que rien ne m’intéresse davantage que les personnages qui s’inventent un destin. »

Mon avis 

Philippe Besson nous raconte le destin incroyable, d’un personnage d’une « absolue singularité », au parcours hors norme, qui croit en la ruse de l’histoire. Il rêvait d’être écrivain mais… Un livre intéressant et sobre sur neuf mois de l’histoire récente de la France. Un témoignage d’écrivain plus qu’un livre politique.

Extraits 

– Souffrir d’une discrimination peut être le ferment d’une implacable détermination.

– l’écriture est une occupation qui ne procède que de soi.

-Tu vis un roman que tu n’as pas écrit. Et moi, je l’écris à ta place.

– Le problème des moments, c’est que, normalement ils ne durent  pas. 

– Parfois, la réalité, avec ses effluves de guerre froide et ses officines louches, a plus de talent que la fiction.

– Je referme alors le carnet sur lequel je prends des notes. Je songe à tous les carnets qui se sont empilés sur mon bureau depuis que cette aventure présidentielle a débuté, toutes ces paroles alignées, le plus souvent saisies à la volée, griffonnées à la hâte, reproduites avec le souci de ne pas les déformer, toutes ces phrases qui disent un long compagnonnage, un parcours hors normes, toutes celles aussi que je ne reproduirai pas parce qu’elles n’appartiennent qu’à nous.

Note: 4/5

Julliard, 2017, 247p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s