Un automne avec Madame de Sévigné (10)

Vous savez que nous avons réglé que l’on hait autant les détails des personnes qui sont indifférentes, qu’on les aime de celles qui ne le sont pas; c’est à vous à deviner de quel nombre vous êtes auprès de moi. Madame de Sévigné « Lettre à Madame de Grignan » du 27 février 1671 (Pléiade, lettre 140, p.173)

Françoise de Sévigné (Paris 1646 – Marseille 1705). Elle épousa François Adhémar de Monteil de Grignan et devint comtesse de Grignan, et est la principale destinataire des lettres de sa mère, Madame de Sévigné. Malheureusement, seules les lettres de Madame de Sévigné ont été conservées, la famille ayant détruit les réponses de sa fille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s