Un automne avec Madame de Sévigné (13)

Lire vos lettres et vous écrire font la première affaire de ma vie. Tout fait place à ce commerce;  aussi les autres me paraissent plaisants. Aimer comme je vous aime fait trouver frivole toutes les autres amitiés. Pour vous écrire,soyez assurée que je n’y manque point deux fois la semaine. Si l.on pouvait doubler, j’y serais tout aussi ponctuelle, mais ponctuelle par le plaisir que j’y prends, et non point pour l’avoir promis. Madame de Sévigné « Lettre à Madame de Grignan » du 18 mars 1671 (Pléiade, lettre146, p. 189)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s