Un automne avec Madame de Sévigné (16)

… regrettons un temps où je vous voyais tous les jours, vous qui êtes le charme de ma vie et de mes yeux; où je vous entendais, vous dont l’esprit touche mon goût plus que tout ce qui m’a jamais plu…  

Il faut pourtant que je vous dise encore que je regarde le temps où je vous verrai comme le seul que je désire à présent et qui peut m’être agréable dans la vie. Madame de Sévigné « Lettre à Madame de Grignan « du 6 mai 1671 (Pléiade, Lettre 162, p.243)

Françoise de Sévigné (Paris 1646 – Marseille 1705). Elle épousa François Adhémar de Monteil de Grignan et devint comtesse de Grignan, et est la principale destinataire des lettres de sa mère, Madame de Sévigné. Malheureusement, seules les lettres de Madame de Sévigné ont été conservées, la famille ayant détruit les réponses de sa fille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s