Un automne avec Madame de Sévigné (20)

 Je fis l’autre jour une maxime tout de suite sans y penser, et je la trouvai si bonne, que je crus l’avoir retenue par cœur de celles de M. de la Rochefoucauld: je vous prie de me le dire; en ce cas, il faudrait louer ma mémoire plusque mon jugement. Je disais, comme si je n’eusse rien dit, que «L’ingratitude attire les reproches, comme la reconnaissance attire de nouveaux bienfaits». Dites-moi donc ce que c’est que cela? l’ai-je lu? l’ai-je rêvé? l’ai-je imaginé? Rien n’est plus vrai que la chose, et rien n’est plus vrai aussi que je ne sais où je l’ai prise, et que je l’ai trouvée toute rangée dans ma tête, et au bout de ma langue. Madame de Sévigné «Lettre à Madame de Grignan» du 28 juin 1671 (Pléiade, Lettre 177, p.283-284)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s