Un jour, une citation: Louis Aragon 

La littérature est une affaire sérieuse pour un pays, elle est, au bout du compte, son visage. Louis Aragon «J’abats mon jeu» (1959)

(Photo: Het Ivoren Aapje, Begijnhofplein/ Place du Béguinage, 4, 1000 Bruxelles)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s