Un automne avec Madame de Sévigné (39)

Quels remerciements ne vous dois-je point d’avoir employé votre main, vos yeux, votre tête, votre temps à me composer un aussi aimable livre! Je l’ai lu et relu, et le relirai encore avec bien du plaisir et bien de l’attention; il n’y a nulle lecture où je puisse prendre plus d’intérêt. Vous contentez ma curiosité sur tout ce que je souhaitais, et j’admire votre soin à me faire des réponses si ponctuelles; cela fait une conversation toute réglée et très-délicieuse. Madame de Sévigné « Lettre à Madame de Grignan » du 6 novembre 1675 ( Pléiade,tome2, lettre 446, p.150)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s