Un jour, une citation: Azar Nafisi

đŸ‡«đŸ‡· Un roman, n’est pas une allĂ©gorie, ai-je conclu. C’est l’expĂ©rience, Ă  travers nos propres sens, d’un autre monde. Si vous n’entrez pas dans ce monde, si vous ne retenez pas votre souffle en mĂȘme temps que les personnages qui le peuplent, si vous ne vous impliquez pas dans ce qui va leur arriver, vous ne connaĂźtrez pas l’empathie, et l’empathie est au cƓur du roman. VoilĂ  comment il faut lire la fiction, en inhalant l’expĂ©rience qu’elle vous propose. Alors commencez Ă  inspirer.“ Azar Nafisi « Lire Lolita Ă  TĂ©hĂ©ran Â» (Plon, 2004)

🇼đŸ‡č Un romanzo non Ăš un’allegoria» dissi verso la fine della lezione. «È l’esperienza sensoriale di un altro mondo. Se non entrate in quel mondo, se non trattenete il respiro insieme ai personaggi, se non vi lasciate coinvolgere nel loro destino, non arriverete mai a identificarvi con loro, non arriverete mai al cuore del libro. È cosĂŹ che si legge un romanzo: come se fosse qualcosa da inalare, da tenere nei polmoni. Dunque, cominciate a respirare. Azar Nafisi Leggere Lolita a Teheran” (Adelphi, 2003, p.135)

(Photo, Nouvelle Librairie Guillaume, Caen)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s