Un jour, une citation: Jean d’Ormesson

Si j’étais capable d’écrire un livre, je voudrais savoir décrire ces jours dont on dit qu’ils sont vides. J’ai l’impression parfois, dans la médiocrité de ce que je dis, dans l’inanité de ce qui se raconte, dans les silences qui tombent, que de ce temps qui passe naît tout l’avenir du monde. Il suffit d’un regard, d’un soupir, d’un souffle de vent: je sens quelque chose en moi qui, si je m’exprimais, me donnerait le secret de l’univers. « L’amour est un plaisir » »C’est l’amour que nous aimons » (Bouquins-Robert Laffont, p.56)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s