Un peu de poésie en attendant le printemps

Le temps a laissé son manteau.

De vent, de froidure et de pluie,

Et s’est vêtu de broderie,

De soleil luisant, clair et beau.

Il n’y a bête, ni oiseau

Qu’en son jargon ne chante ou crie :

Le temps a laissé son manteau.

Rivière, fontaine et ruisseau

Portent en livrée jolie,

Gouttes d’argent d’orfèvrerie,

Chacun s’habille de nouveau :

Le temps a laissé son manteau.

Charles d’Orléans

.

{Le temps a laissié son manteau

De vent, de froidure et de pluye,

Et s’est vestu de brouderie,

De soleil luyant, cler et beau.

Il n’y a beste ne oyseau,

Qu’en son jargon ne chante ou crie ;

Le temps a laissié son manteau.

Rivière, fontaine et ruisseau

Portent, en livree jolie,

Gouttes d’argent d’orfaverie,

Chascun s’abille de nouveau :

Le temps a laissié son manteau.}

Charles d’Orléans

L’auteur

Charles d’Orléans (Paris 24/11/1394- Amboise 05/01 /1465) duc d’Orléans et de Valois, est un prince connu surtout pour ses œuvres poétiques écrites lors de sa longue captivité anglaise. Il est le fils de Louis Ier, duc d’Orléans (le frère du roi de France, Charles VI), et de Valentine Visconti, fille du duc de Milan. Il est l’auteur d’une œuvre considérable : 131 chansons, 102 ballades, sept complaintes et pas moins de 400 rondeaux. Il est aussi l’auteur de pièces poétiques en langue anglaise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s