Un jour, une citation: Erik Orsenna

Vous n’avez jamais pensé que les livres étaient des bateaux et les mots leur équipage? Érik Orsenna, «Deux étés» (Fayard, 1997, p.27)

(Photo: Universiteitsbibliotheek van Leuven/Bibliothèques universitaires de Louvain, Monseigneur Ladeuzeplein, 21, 3000 Leuven)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s