Un jour, une citation: Jean-Paul Sartre

đŸ‡«đŸ‡· Mais les livres ont Ă©tĂ© mes oiseaux et mes nids, mes bĂȘtes domestiques, mon Ă©table et ma campagne la bibliothĂšque, c’Ă©tait le monde pris dans un miroir; elle en avait l’Ă©paisseur infinie, la variĂ©tĂ©, l’imprĂ©visibilitĂ©. Jean-Paul Sartre « Les mots » (1964)

🇼đŸ‡č I libri sono stati i miei uccelli e i miei nidi, i miei animali domestici, la mia stalla e la mia campagna; la libreria era il mondo chiuso in uno specchio; di uno specchio aveva la profonditĂ  infinita, la varietĂ , l’imprevedibilitĂ . Jean-Paul Sartre « Le parole »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s