Un jour, une citation : Dominique Costermans

Le pari, lecteur chéri, adorable lecteur, c’est que tu « imagines »! C’est là tout le beau lien, le jeu subtil et excitant, la merveilleuse passerelle que jettent les, entre toi et moi: si je te disais tout, si je te décrivais tout dans le détail, quel plaisir prendrais-tu à me lire? Où se déploierait ton imagination ? Sans toi, sans ta merveilleuse petite usine à rêves, à quoi me servirait-il d’écrire? Dominique Costermans « Y’a pas photo » (Éditions Luce Wilquin)

(Photo: Librairie Shakespeare & co, 37, rue de la Bûcherie, 75005 Paris)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s