Un peu de poésie en attendant le printemps (5)

Le goûter

On a dressé la table ronde

Sous la fraîcheur du cerisier.

Le miel fait les tartines blondes,

Un peu de ciel pleut dans le thé.

On oublie de chasser les guêpes

Tant on a le coeur généreux.

Les petits pains ont l’air de cèpes

Égarés sur la nappe bleue.

Dans l’or fondant des primevères,

Le vent joue avec un chevreau ;

Et le jour passe sous les saules,

Grave et lent comme une fermière

Qui porterait, sur son épaule,

Sa cruche pleine de lumière.

Maurice Carême

Auteur

Maurice Carême (Wavre 12 mai 1899 – Anderlecht 13 janvier 1978). Écrivain et poète belge de langue française. Issu d’une famille modeste, il devient instituteur et est nommé à Anderlecht. Pendant quelques années, il est fasciné par les mouvements surréalistes et futuristes. Son œuvre comprend plus de quatre-vingts recueils de poèmes, contes, romans, nouvelles, essais et traductions; elle fut couronnée par de nombreux prix littéraires en Belgique et à l’étranger. Il existe depuis l’an 2000, une promenade Maurice-Carême sur l’île de la Cité à Paris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s