Jean-Philippe Blondel « La mise à nu »

Quatrième de couverture

Louis Claret est un professeur vieillissant qui habite en province. Séparé de sa femme depuis quelques années, ses filles vivant désormais des vies très différentes de ce qu’il avait imaginé, il se laisse bercer par le quotidien. C’est sans réfléchir et pour remplir une soirée bien vide qu’il se rend au vernissage d’une exposition de peintures d’Alexandre Laudin – un ancien élève, jadis très effacé mais devenu une célébrité dans le monde artistique. Il ne se figure pas un seul instant à quel point ces retrouvailles avec Laudin vont bouleverser sa vie.

La Mise à nu parle de ce qu’on laisse derrière soi, au bout du compte. Des enfants. Des amis. Des livres ou des tableaux…

Jean-Philippe Blondel, dans une veine très personnelle, évoque avec finesse ce moment délicat où l’on commence à dresser le bilan de son existence tout en s’évertuant à poursuivre son chemin, avec un sourire bravache.

Mon avis

Jean-Philippe Blondel est un auteur que j’aime beaucoup. Il publie cette fois un livre différent des précédents. Même si le personnage du professeur est toujours présent.

Un livre intimiste sur le temps qui passe, sur les bilans que l’on peut faire à certains moments de la vie, sur les souvenirs d’adolescence. Un livre qui parle d’art, d’amour et d’amitié !

Extraits

– La litanie de surprises de l’existence nous réserve.

– J’aime l’idée d’avoir été un soleil, parfois.[…] Je suis un lustre de cristal. Mes souvenirs sont des larmes de verre. p. 232-233

Note: 3,5/5

Bûcher- Chastel, 2017, 250p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s