Un jour, une citation: Carlos Ruiz Zafón

🇫🇷 Le vieux libraire m’avait toujours répété que les livres avaient une âme, l’âme de celui qui les avait écrits et de ceux qui les avaient lus et avaient rêvé avec eux. Carlos Ruiz Zafón « Le jeu de l’ange »

🇮🇹 Ricordai che il vecchio libraio diceva sempre che i libri hanno un’anima, l’anima di chi li ha scritti e di chi li ha letti e sognati Carlos Ruiz Zafón « Il gioco dell’angelo »

(Photo : The Abbey Bookshop, 29, rue de la Parcheminerie, 75005 Paris)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s