Un jour, une citation: Jorge Bucay

Lire un livre, c’est parcourir un chemin. Il y a des chemins attrayants, des chemins ennuyeux, faciles, tortueux. Il y en a qui conduisent à des endroits superbes et d’autres qui ne conduisent nulle part.

Lire un livre c’est pénétrer dans un autre monde. Il y a des mondes nouveaux et différents, pleins de choses originales et fascinantes qui attendent qu’on les découvre. Et il y a aussi des mondes répétitifs et médiocres, où tout est pareil, égal et sans nuances. Il y a des mondes qu’on ne visite qu’une fois et d’autres où l’on veut toujours retourner.

Lire un livre c’est comme rencontrer une personne. Il y a des gens qui m’attirent dès le premier instant, qui au moindre contact me saisissent, me captivent. Il y en a qui me paraissent fades et sans intérêt jusqu’à ce que je les connaisse mieux et commence à les apprécier. Il y a des gens retors, compliqués et élitistes. Il y en a dont le simple contact m’enrichit et d’autres qui en vérité ne peuvent pas m’apporter grand-chose. Et heureusement, il y a aussi des personnalités suffisamment transcendantes pour modifier une vie… Jorge Bucay  » Lettres à Claudia »(Lettre 52)

(Photo: Galerie Bortier, 1000 Bruxelles)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s