Un peu de poésie en attendant le printemps (9)

🇫🇷 Apparemment, la Nature est à l’oeuvre,

Les limaces sortent de leurs repaires.

Les abeilles bourdonnent,

Les oiseaux volettent

Et l’Hiver qui sommeille

En plein air

Porte sur le visage

Un rêve de printemps.

Samuel Taylor Coleridge « Le travail sans espoir » – 21 février 1825.

.

🇬🇧 All Nature seems at work. Slugs leave their lair—

The bees are stirring—birds are on the wing—

And Winter slumbering in the open air,

Wears on his smiling face a dream of Spring!

Samuel Taylor Coleridge « Work without hope » – 21 february 1825

.

Auteur

Samuel Taylor Coleridge (Ottery St Mary, Devon 21 octobre 1772 – Highgate 25 juillet 1834) Poète, critique, philosophe et théologien britannique. Fils de pasteur, très jeune, il se passionne pour la lecture. Coleridge est l’une des plus riches figures du renouveau romantique anglais. Ses principales œuvres sont: « Le dit du Vieux Marin », « Christabel », « Les souffrances du sommeil »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s