Un jour, une citation: Linda Lê

Lire, c’est aussi s’exiler dans des ailleurs pour mieux revenir vers soi. L’écrivain qui nous est le plus proche est parfois celui qui nous permet d’écouter le fracas du monde, de partir à la découverte de la part la plus secrète en nous quand le Moi se libère de ce qu’il a de plus sectaire en s’identifiant au Multiple. […]

L’œuvre la plus dérangeante est celle qui nous met face à nos incertitudes et nous donne le pouvoir de « nous étranger de nous-mêmes », de briser notre carapace et de sortir des chemins balisés, car elle est, note Hermann Hesse dans Magie du livre, un « téméraire vol d’Icare au pays de l’impossible ». Linda Lê « Par ailleurs [exils] » Christian Bourgois (2014)

(Photo: Pêle-mêle, chaussée de Waterloo, 566, 1050 Bruxelles)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s