Vincent Almendros « Faire mouche »

Quatrième de couverture

À défaut de pouvoir se détériorer, mes rapports s’étaient considérablement distendus avec ma famille. Or, cet été-là, ma cousine se mariait. J’allais donc revenir à Saint-Fourneau. Et les revoir. Tous. Enfin, ceux qui restaient.

Mais soyons honnête, le problème n’était pas là.

Mon avis

Un homme, Laurent revient dans son village natal pour assister au mariage de sa cousine Lucie…

Un passé flou, un présent trompeur. Tout est dans le non-dit, le sous-entendu, les silences, les secrets. Et même dans les rumeurs.

Un roman court, captivant et qui se lit comme on regarde un film. Une écriture sobre et minutieuse qui décrit si bien.

Du même auteur, je vous conseille « Un été » (Éditions de Minuit)!

Extraits

▪️Épigraphe – Il y a des souvenirs qu’on ne partage pas. Jean-Paul Sartre « Les mouches »

▪️Incipit – J’avais été jusque-là, un homme sans histoire.Peut-être parce que j’étais né dans un village isolé, au milieu de rien.

▪️Ces souvenirs étaient si anciens que j’avais le sentiment de les inventer. p.30

▪️Mes souvenirs aussi me paraissaient délabrés… Tout ça ne constitue en rien un passé, ou alors un passé aux contours flous, des bribes. p.67

▪️… et, je tentai, comme à chaque fois, de ressentir le moins d’émotion possible. p.93

▪️Je la plaignais de vouloir sans cesse réécrire l’histoire. p.94

Note: 4/5

Éditions de Minuit, 2018, 128p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s