Un jour, une citation: David von Grafenberg

En voyant ce vieil homme au milieu de tous ces livres qui abritaient tant de vies, tant de temps, tant d’instants volés à l’implacable réalité, j’ai saisi ce que la sérénité pouvait avoir de reposant. A défaut du bonheur. David von Grafenberg « Madame de X » (Éditions Héloïse d’Ormesson, p.26)

(Photo: La Bouquinerie des Flandres, rue du Général de Gaulle, 49, 59253 La Gorgue)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s