Janine Boissard « Une femme »

Quatrième de couverture

Pour la première fois, alors qu’elle s’y était toujours refusée, Janine Boissard raconte sa vie de femme, d’épouse et de mère. Une vie comme dans ses romans, pleine de rebondissements, d’aventures plus tendres, folles, voire graves, les unes que les autres, où la petite fille qui se rêvait écrivain prend sa revanche sur ceux qui ne croyaient pas en elle. Une vie de femme, avec ses bonheurs et ses déchirures, qui ne renonce jamais à l’amour et avance, envers et contre tout. Un récit joyeux et intime à la fois, surprenant et optimiste, qui ressemble à s’y méprendre à l’une de ses histoires…

Mon avis

Une femme: sa vie, sa famille, ses succès… Une femme qui a su transformer sa blessure en lumière…. Et sa lumière, c’est l’écriture! Une vie de bonheurs et de chagrins, avec ses blessures et ses espoirs. Un livre humain et intime. Un récit émouvant et touchant qu’on referme une larme au coin de l’œil.

Extraits

▪️Suis-je différente parce que l’on m’a rejetée ou m’a-t-on rejetée parce que j’étais différente.

▪️Écrire! Tirer de ma poitrine l’orage et l’arc-en-ciel, les pluies douces, les soleils brûlants. Forcer les regards et les cœurs. Être un jour ce bruit de pages entre les mains des autres, cette lumière dans leur regard.

▪️Me jeter dans les mots comme je le faisais dans les vagues en mettant ma vie en jeu. Écrire pour faire un pied de nez au passé ?

▪️On ne refait pas sa vie, on tente de bâtir autre chose à côté en espérant que ca sera mieux. Et ce que l’on a vécu participe à la reconstruction ça s’appelle l’expérience.

▪️Écrivant mon histoire, c’était ma musique que j’exprimais, les couleurs de ma vie que je peignais.

▪️… malgré toute l’imagination du monde , on parle mieux de ce que l’on connaît, de ce que l’on a vécu, ressent, éprouvé.

▪️On chante, on écrit, on peint, dans un même but : convaincre les autres. De quoi? On ne le sait pas toujours exactement.

▪️C’est souvent un détail qui cloue dans notre mémoire les moments importants.

▪️Un auteur n’est- Il pas une voix, une musique que l’on reconnaît quel que soit le sujet abordé.

▪️Un livre à besoin de son lecteur pour exister et je ne crois pas eux qui clament que même s’ils n’en avaient aucun, ils écriraient.

▪️Le destin prend parfois de drôles de chemins pour réunir ceux qui doivent se rencontrer.

Pocket, 2018, 298 p.

Lien: Janine Boissard « Dis t’en souviendras-tu ? »

https://abookisalwaysagoodidea.wordpress.com/2018/03/21/janine-boissard-dis-ten-souviendras-tu/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s