Un jour, une citation: Stefano Benni

🇼đŸ‡č I libri parlano

anche se son chiusi

beato chi sa ascoltarne

l’ostinato sussurro.

Stefano Benni « La Palmaverde »

đŸ‡«đŸ‡· Les livres parlent

mĂȘme s’ils sont fermĂ©s

Heureux celui qui sait en Ă©couter

le murmure obstiné.

Stefano Benni « La Palmaverde »

(Traduction personnelle)

(Photo: Cook and Book, Place du temps libre, 1200 Bruxelles)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s