Un jour, une citation: Éric de Kermel

Les livres ont des grands bras qui s’ouvrent avec les pages. Ils accueillent les yeux qui se posent sur eux. Les mains qui les prennent, trapues, calleuses ou soignées, douces, blanches ou brunes, ridées ou juvéniles, les adoptent le temps d’une lecture. Les livres attendent ces adoptions, ils savent être reconnaissants à celui qui les aime en lui donnant souvent ce qu’il cherche: de la tendresse et de l’émotion, du frisson et de l’exotisme, de l’intelligence et des pistes nouvelles pour comprendre ce monde et parvenir à y vivre. Éric de Kermel  » La librairie de la place aux herbes » Éditions Eyrolles

(Photo: Restaurant – Librairie Se m’ami, rue de Namur, 80, 1000 Bruxelles)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s