Un jour, une citation: Kamel Daoud

Quand ils ne sont pas lus, les livres voyagent peu à peu, d’une maison à l’autre, d’un sous-sol à l’autre, d’un carton à l’autre. Quand ils sont lus, c’est le lecteur qui voyage. Kamel Daoud « Zabor » Actes Sud

(Photo: Librairie Nijinski, Chaussée d’Ixelles, 315, 1050 Bruxelles)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s