Un jour, une citation: Magda Szabó

Les livres constituaient le soubassement de mon existence, mon unité de mesure était la lettre, mais ce n’était pas la seule valable à mes yeux. Magda Szabó « La porte »

(Photo: Librairie Contrepoint, rue du Président, 19, 5000 Namur)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s