Un jour, une citation: Haruki Murakami

đŸ‡«đŸ‡· Chaque fois que je saisis un volume et l’ouvre, il s’échappe d’entre les pages un parfum du temps passĂ©. Les connaissances profondes, les Ă©motions intenses qui reposent derriĂšre ces couvertures ont une odeur particuliĂšre. Je la respire, parcours quelques pages des yeux, puis remets le livre Ă  sa place. Haruki Murakami « Kafka sur le rivage »

🇼đŸ‡č Quando prendo in mano qualche libro e lo apro, dalle pagine emana un odore di antico. E’ un odore particolare, sprigionato dalla conoscenza profonda e dalle intense emozioni che hanno dormito a lungo, tranquille, al riparo della copertina. Aspiro quell’odore, scorro con gli occhi alcune pagine, e ripongo il libro negli scaffali. Haruki Murakami « Kafka sulla spiaggia »

(Photo: Bouquinerie, Trieste, Italie)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s