Un jour, une citation: Oriana Fallaci

đŸ‡«đŸ‡· Tu sais que le roman m’a toujours sĂ©duit parce que c’est un rĂ©cipient dans lequel on peut verser en mĂȘme temps de la rĂ©alitĂ© et de la fantaisie, de la dialectique et de la poĂ©sie, des idĂ©es et des sentiments. Tu sais qu’il me sĂ©duit parce que la combinaison de tous ces Ă©lĂ©ments permet d’obtenir une vĂ©ritĂ© plus vraie que la vĂ©ritĂ© vraie. Une vĂ©ritĂ© rĂ©inventĂ©e parce que la combinaison de tous ces Ă©lĂ©ments permet d’obtenir une vĂ©ritĂ© plus vraie que la vĂ©ritĂ© vraie. Une vĂ©ritĂ© rĂ©inventĂ©e, devenue universelle, Ă  laquelle chacun s’identifie et dans laquelle chacun s’identifie et dans laquelle chacun se reconnaĂźt. Oriana Fallaci « Inchallah » Gallimard

🇼đŸ‡č Tu sai che il romanzo mi ha sempre sedotto, perchĂ© Ăš un recipiente dentro il quale puoi versare nel medesimo tempo realtĂ  e fantasia, dialettica e poesia, idee e sentimenti. Tu sai che mi seduce perchĂ© il suo impasto di realtĂ  e fantasia, dialettica e poesia, idee e sentimenti, consente di fornire una veritĂ  piĂč vera della veritĂ  vera. Una veritĂ  reinventata, universalizzata, nella quale ciascuno si identifica e si riconosce. Oriana Fallaci « Insciallah » Rizzoli

(Photo: Daunt Books, Marylebone High Street, 83-84, London)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s