Marina Carrère d’Encausse « Une femme entre deux mondes »

Quatrième de couverture

C’est un mur entre deux mondes. D’un côté, la prison. De l’autre, la liberté. D’un côté, Valérie, écrivain, journaliste et maman comblée. De l’autre, Nathalie – Nathalie au noir passé. L’ombre et la lumière… Entre les deux femmes, une correspondance se noue bientôt. Puis, au fil des visites au parloir, une intimité qui fera vaciller le rempart des faux-semblants. Car, de chaque côté du mur, c’est la même peine qui hurle, le même secret tapi dans la mémoire des corps, les mêmes chaînes qu’il faudra, main dans la main, briser…

Mon avis

Une rencontre au cours d’une lecture dans une prison. Une correspondance se noue. Tout les oppose, mais elles s’attirent comme des aimants. Chacune a sa part d’ombre. L’écrivain, Valérie, vit un amour toxique, Nathalie, la détenue, a un passé très noir qu’elle ne veut pas dévoiler! Des secrets … la mémoire qui délivre les douleurs du passé.

Un livre qui se lit d’une traite, une jolie histoire. Une plume juste et sensible. On ne s’attend pas à un dénouement aussi bouleversant!

Extraits

▪️Les livres, leurs personnages, les histoires qu’ils racontent, c’est le moyen pour ces prisonnières de rêver, de s’échapper hors les murs.

▪️Ensuite, c’est d’écriture qu’il est question, de l’évasion que cela procure, de ce moyen de mettre des mots sur des sentiments, des situations…

Note: 3,5/5

Pocket, 2018, 208 p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s