Un jour, une citation: Harper Lee

đŸ‡«đŸ‡· Jusqu’au jour oĂč je craignis que cela me fut enlevĂ©, je ne m’Ă©tais jamais rendu compte que j’aimais lire. Pense-t-on que l’on aime respirer? Harper Lee « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur »

🇼đŸ‡č Fino al giorno in cui mi minacciarono di non lasciarmi piĂč leggere, non seppi di amare la lettura: si ama, forse, il proprio respiro? Harper Lee « Il buio oltre la siepe »

(Photo: Librairie Nijinski, ChaussĂ©e d’Ixelles, 315, 1050 Bruxelles)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s