Un jour, une citation: Dacia Maraini

đŸ‡«đŸ‡· Dehors il fait noir. StĂ©rile et absolu, le silence enveloppe Marianna. Dans ses mains, un livre d’amour. Les mots, dit l’auteur, sont cueillis par les yeux comme les grappes d’une vigne grimpante, ils sont Ă©crasĂ©s par la pensĂ©e comme par une roue de moulin, puis sous forme liquide, ils se rĂ©pandent et parcourent les veines avec bonheur. Est-ce cela, la divine vendange de la littĂ©rature? Trembler avec les personnages qui circulent entre les pages, boire le suc de la pensĂ©e d’autrui, Ă©prouver en miroir l’ivresse d’un plaisir qui appartient Ă  un autre. Exalter ses propres sens Ă  travers le spectacle toujours rĂ©pĂ©tĂ© de l’amour en reprĂ©sentation, n’est-ce pas aussi de l’amour? Quelle importance si cet amour n’a jamais Ă©tĂ© vĂ©cu directement en face Ă  face? Assister aux enlacements de corps Ă©trangers mais si proches et connus par la lecture, n’est-ce pas comme les vivre, ces enlacements, avec le privilĂšge en plus de rester maĂźtre de soi? Dacia Maraini « La vie silencieuse de Marianna Ucria »

🇼đŸ‡č Fuori Ăš buio. Il silenzio avvolge Marianna sterile e assoluto. Fra le sue mani un libro d’amore. Le parole, dice lo scrittore, vengono raccolte dagli occhi come grappoli di una vigna sospesa, vengono spremuti dal pensiero che gira come una ruota di mulino e poi, in forma liquida si spargono e scorrono felici per le vene. E questa la divina vendemmia della letteratura? Trepidare con i personaggi che corrono fra le pagine, bere il succo del pensiero altrui, provare l’ebbrezza rimandata di un piacere che appartiene ad altri. Esaltare i propri sensi attraverso lo spettacolo sempre ripetuto dell’amore in rappresentazione, non Ăš amore anche questo? Che importanza ha che questo amore non sia mai stato vissuto faccia a faccia direttamente? Assistere agli abbracci di corpi estranei, ma quanto vicini e noti per via di lettura, non Ăš come viverlo quell’abbraccio, con un privilegio in piĂč, di rimanere padroni di sĂš? Dacia Maraini « La lunga vita di Marianna UcrĂŹa »

(Photo: Bouquinerie, 1050 Bruxelles)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s