Un jour, une citation: Laura El Makki

Ce qu’on lit reflète qui l’on est […] La lecture permet de savoir où l’on veut aller, qui l’on veut devenir. Elle peut révéler, aussi, ce que l’on ne voit pas de soi-même. Elle est une « bénédiction », si seulement celui qui la pratique sait en faire bon usage, c’est à dire s’il sait choisir les mots qui éduqueront son esprit.[…] Le livre ne doit pas être une distraction, mais un moyen d’accéder à la connaissance se soi. Laura El Makki « Les soeurs Brontë. La force d’exister. » Tallandier, p. 83-84

(Photo: Bouquinerie, Saint-Gilles)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s