Un jour, une citation: Christian Bobin

Les livres que l’on écrit, ils se perdent dans les bras des lecteurs, dans les rivières de leurs yeux, dans la forêt de leurs songes. Ils ne reviennent plus jamais vers l’auteur, qui n’existe pas. L’auteur, c’est le lecteur, il n’y en a pas d’autre. Dominique Pagnier « L’arrière-pays de Christian Bobin – Les êtres, les lieux, les livres qui l’inspirent » L’Iconoclaste.

(Photo: Librairie Vander Elst, Galerie Bortier, 1000 Bruxelles)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s