Un jour, une citation: Elena Ferrante

đŸ‡«đŸ‡· Les livres sont des organismes complexes, les lignes qui nous ont profondĂ©ment troublĂ©s qui constituent le paroxysme du tremblement de terre qu’un texte provoque chez le lecteur dĂšs les premiĂšres pages. De fait, soit on localise la faille, et on devient la faille, soit les mots que nous avons crus Ă©crits pour nous demeurent introuvables, ou semblent banals, ou encore prennent carrĂ©ment l’allure de lieux communs. Elena Ferrante « Frantumaglia – L’Ă©criture et ma vie » Gallimard

🇼đŸ‡č I libri sono organismi complessi, le righe che ci hanno profondamente turbato sono il momento piĂč intenso di un nostro terremoto di lettori che il testo ha avviato fin dalle prime pagine: o si rintraccia quindi la faglia, e si diventa la faglia, o le parole che ci sono sembrate scritte per noi non si trovano piĂč e se si trovano sembrano banali, quasi un luogo comune. Elena Ferrante « La Frantumaglia » Edizioni e/o

(Photo: PĂȘle-mĂȘle d’Ixelles)

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s