EMMELENE LANDON « MARIE-GALANTE »

Quatrième de couverture

Marie-Galante, c’est l’histoire de deux personnes sur une île, de deux voyages, et d’une année qui s’écoule entre les deux. Cest un livre d’amour écrit au présent, dans le présent vif et aigu d’un échange continuel.

Le premier voyage à Marie-Galante a lieu en 2016. Paul et Emmie aiment les îles, leur géographie, leur solitude, et poursuivre là pour l’un, la lecture et l’écoute, pour l’autre, la peinture et l’écrit. Ils décident de revenir l’année suivante, exactement au même endroit. Dans une continuation. Dans le bonheur du dernier amour.

L’année entre ces deux voyages est retranscrite à travers leurs dialogues. Les joies, les contrariétés, les activités, leur plaisir à se retrouver, se réveiller le matin ensemble, à parler de cinéma, de peinture, d’édition, de musique, dans un flux ininterrompu de pensées et de désir.

Avec le deuxième voyage, nous retrouvons le premier. Et si Marie-Galante était une Utopie, une sorte de Youkali, comme dans l’opéra Marie-Galante de Kurt Weill? Mais il n’y a pas de Youkali.

Le livre s’arrête au seuil.

Mon avis

Un voyage à Marie-Galante, et la volonté d’y retourner l’année suivante. Et entre les deux voyages, l’amour au quotidien. Ils s’aiment, ils se le disent… Parlent de la vie, de l’amour… Lui a « construit sa vie autour de la lecture », elle est peintre.

Un récit très intime sur la passion amoureuse. Ils parlent de tout de rien, de leur amour, de leur travail respectif, de leur voyage au milieu de l’hiver, à Marie-Galante… Un bel hommage à l’homme aimé qui parle du bonheur même si le chagrin arrive.

Extraits

♡ Ce qui comte pour lui reste avant tout la lecture, plutôt que ce qu’il en dit.

♡ Nous partageons nos solitudes. L’amour et la confiance les rendent d’autant plus intenses. 

♡ Les livres nous ouvrent des mondes, percent le silence. Une bibliothèque, c’est la possibilité d’interagir avec tous ces mondes. […] Chaque livre est au centre d’un réseau de lecture, de lecteurs, chacun vit sa propre histoire avec le livre.

♡ Tu es le bonheur dans ma vie, mon bonheur, ma joie.

♡ C’est le mystère inachevé des premières amours qui restent sur une promesse.

Le secret du dernier amour est de sortir du silence, de rompre le silence. Le dernier amour n’attend pas le bonheur, il est le bonheur.

♡ Tous les livres que je publie sont vivants, c’est comme s’ils avaient les cheveux dans le vent.

♡ Notre vie est faites-en bonheur et de lecture, et si je ne connais pas la fabrique de ton bonheur, ce n’est pas un mystère qui en résulte, mais un amour encore plus immense, l’étonnement de partager la vie avec toi.

♡ Une lecture mène à une autre. Tu vois tout du dedans. J’entends la voix intérieure de tous les livres que je publie, sans qu’elle soit mienne.

Note: 5/5

Gallimard, 2018, 98 p.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s