Un jour, une citation: Christine Orban

J’attribuais aux livres des propriétés presque magiques. Ils étaient comme un raccourci de l’existence, un condensé de sens qu’il fallait consulter sans cesse pour ne pas se perdre en chemin. Christine Orban « L’âme-soeur »

(Photo: Librairie Galignani, Rue de Rivoli, 224, 75001 Paris)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s