SOPHIE LEMP: « LES MIROIRS DE SUZANNE »

Quatrième de couverture

Suzanne a quarante ans, une vie tranquille, un mari et deux enfants. Un matin, son appartement est cambriolé. Ses cahiers, journal de son adolescence, ont disparu. Des cahiers qui racontent Antoine, l’écrivain qui avait trois fois son âge, qui racontent cet amour incandescent, la douleur du passage à l’âge adulte.

Martin est livreur, il pédale pour épuiser ses pensées. Un soir, il trouve les cahiers au fond d’une poubelle et dévore ces mots qui le transpercent. Qui le ramèneront à la vie.

« Ne jamais oublier ce que j’ai vécu de fort dans ma vie. Mes émotions, mes peurs, mes joies, mes tristesses. Être sereine. Martin poursuit sa lecture. J’ai quinze ans. En ce moment, j’attends. Mais un jour, tout s’épanouira. Martin sent que quelque chose l’étreint, l’urgence de continuer à lire. »

L’auteur

Sophie Lemp est romancière et auteure de fictions radiophoniques pour France Culture. Après Le Fil (Éditions de Fallois, 2015) et Leur séparation (Allary Éditions, 2017), Les miroirs de Suzanne est son troisième roman.

Mon avis

On a tous plus ou moins tenu un journal à l’adolescence. Que se passerait-il si on nous volait ces cahiers racontant notre passé…

Tout commence comme un banal fait divers. Un vol dans un appartement. Quelques objets ont disparu: un ordinateur, … Parmi les objets volés les cahiers de jeunesse de Suzanne, ce journal qu’elle tenait à l’adolescence. Troublée par cette disparition, elle se replonge dans ses souvenirs. Elle cherche à retrouver la jeune fille qu’elle a été avec ses rêves et ses espoirs. Et l’écriture devient une évidence, une nécessité malgré les doutes… Écrire pour tenter de maintenir en vie les souvenirs envolés … raconter surtout un souvenir, un souvenir en particulier: Antoine…

Martin, quant à lui retrouve les carnets, un soir, dans une poubelle, il les lit et peu à peu retrouve ses rêves…

Le livre raconte deux renaissances: l’une par l’écriture, l’autre par la lecture. Les souvenirs, les premiers amours, les premiers émois, les rêves, les désirs …

Une écriture subtile porte l’histoire que l’on dévore d’une traite! De livre en livre, Sophie Lemp, a le don de m’émouvoir! Et la fin de ce roman est si jolie: poétique et discrète! Un coup de coeur! Et voilà, j’attends déjà le prochain!

Extraits

♡ Ce qui était glissé entre les pages, un ticket de cinéma, des violettes cueillies sur un chemin de campagne, un petit bout de carton sur lequel était vaporisée L’eau d’Hadrien d’Annick Goutal, des lettres écrites jamais envoyées, d’autres reçues, quelques photos.

♡ … mais quand elle rencontre des difficultés, c’est toujours en écrivant qu’elle tente de les résoudre. Des dizaines de fois, elle a commencé à écrire un roman mais elle n’est jamais allée au-delà d’une vingtaine de pages.

♡ Retrouver l’avenir et ses possibles. Le monde si vaste. Les emportements. Les visages dont on se souvient alors qu’on les a seulement croisés.

♡ Le calme revenu, elle avait cessé d’écrire, sacrifiant à ce nouvel amour la lumière que l’écriture faisait naître en elle.

♡ … tout entière à ce qu’elle vient d’amorcer, à cette impression de tenir quelque chose, quelque chose de volatil, si fragile. Écrire.

♡ Il faudrait que j’écrive ses mots, ses rires, ses excès, sa fragilité, ma pudeur, mon désir, mes peurs. /Écrire pour dire, sans forme, ce que j’ai dans la tête, dans le coeur, dans le corps, ces pensées… Écrire. Pour ce qu’il me transmet. Pour cet amour que j’ai pour lui. Écrire l’attente au téléphone. Sa voix. Son manteau en cuir noir. Sa façon de bouger sur la musique. Ses contradictions. Folie.

♡ Suzanne laisse les souvenirs l’assaillir en pensant à ces mots de Barbara rester bien à l’intérieur de soi. L’écriture peut-être le lui permettra. Rassembler. Pour avancer. Avoir peur mais avancer toujours.

♡ … les couleurs d’un Chagall, la mélancolie de Modigliani, la lumière d’un Matisse.

♡ Elle n’a pas écrit depuis le printemps mais ce soir, les images et les mots en elle se bousculent de nouveau.

Note: 5/5 💙💙

Allary Éditions, 2019, 184 p.

Autre chronique du même auteur:

Sophie Lemp «Leur séparation»

3 réflexions sur “SOPHIE LEMP: « LES MIROIRS DE SUZANNE »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s