PATRICIA SARRIO « LES FUNAMBULES »

Quatrième de couverture

Depuis onze ans qu’elle exerce la profession d’assistante sociale à Dijon, Charlie a vu passer suffisamment de dossiers entre ses mains pour savoir qu’aucun ne se ressemble. Ainsi, lorsqu’on lui demande de faire ses valises pour partir en Bretagne à la recherche du père biologique d’un petit garçon, elle n’imagine pas une seconde que cette aventure va bouleverser sa vie. Mais, là, face à l’immensité de l’océan et à une myriade d’habitants hauts en couleurs, Charlie va elle-même retrouver goût à la vie…

« Une très belle histoire, pleine de belles descriptions. Un vrai feel-good. » Clarisse Sabard, auteure du best-seller « Les Lettres de Rose » et membre du jury du Prix du Livre Romantique.

« Très belle histoire, pleine d’émotions avec des personnages attachants et un bel univers. » Marie Vareille, auteure du best-seller « Je peux très bien me passer de toi » et membre du jury du Prix du Livre Romantique.

L’auteur

Patricia Sarrio écrit depuis toujours: bouts de romans, nouvelles, chroniques… Après « Bienvenue dans la jungle », roman policier »romantico-humoristique un peu sniper », « Les Funambules » est son deuxième roman

Mon avis

Un voyage en Bretagne qui bouleverse la vie. Charlie, assistante sociale accepte de partir en Bretagne, sur les traces du père biologique de Théotime, un de ses petits protégés dont la vie vient de basculer. Elle qui aime la photographie et dont le mariage n’est plus qu’une cohabitation, s’accorde alors une échappée belle… Ses rencontres au bord de l’océan, dans un petit village breton changeront son destin…

Un livre plein d’espoir, tout en émotion. Des personnages d’une grande humanité, et d’une grande bienveillance! Une jolie histoire! Une agréable lecture!

Extraits

▪️Et le sentiment qui l’habitait a ce moment précis était indéfinissable. Se sentait-elle libérée? Peut-être. Mais surtout indifférente. Légère . Flottante. Un peu à la dérive aussi.

▪️Quand tu aimes, il faut partir, disait Cendrars.

▪️Elle aurait été incapable de dater le moment où ils avaient doucement glissé de l’amour au desamour. Et encore. Utiliser le pluriel impliquait qu’ils auraient été parfaitement synchronisés, ce qui n’était pas le cas.

▪️Tu crois qu’on sait quelque chose avec les enfants? La première chose que tu apprends, quand tu deviens parent, c’est que tu ne maîtrises rien. Tu n’as pas fabriqué un autre toi, tu as fabriqué un autre, tout court.

Note: 4/5

Patricia Sarrio, 2018, 326p.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s