Un jour, une citation: Christian Bobin

La plus sûre justification des livres, ce pour quoi ils sont aussi nécessaires que le pain ou l’eau, est cette lumière qu’ils ouvrent dans un visage. Une fin de jour au Creusot, j’ai vu la vitrine illuminée d’un labo magique, et une jeune femme, seule sous les néons, lisant un livre pendant qu’une machine tournait. Le génie des gens invente des chapelles là où on n’en veut plus. Christian Bobin « La nuit du coeur » Gallimard

(Photo: Sonia Rykiel, Boulevard Saint-Germain, 175, 75006 Paris)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s